Actualités
Notre réseau
Nos engagements
Nous proposons
L'association
Nos sites amis
logo site
Accueil
Welcome message
Nos coordonnées : Separator line
AVEC Rhône Alpes
41, rue Charles Robin
01 000 Bourg en Bresse
Tél/Fax : 04 74 23 00 91
Gif image
avec@avec-ra.fr
Création du site financée par : Separator line
Logo Alpes Soleil
Découvrez...
Pour retrouver tous les points de vente du réseau AVEC Rhône Alpes :
Map
AVEC Rhône Alpes Separator line
Notre association est constituée d'une équipe de producteurs et d'une équipe de salariés.
Dossier de presse Separator line
La deuxième édition régionale de la biennale « A la découverte des Saveurs de nos Fermes » se tiendra tout au long des mois d’Octobre et Novembre 2005 sur 16 points de vente collectifs du réseau AVEC Rhône Alpes.

Dans l’Ain, l’Ardèche, l’Isère, la Loire, le Rhône, et la Savoie, les points de vente se mobilisent pour réserver un accueil tout particulier et personnalisé aux visiteurs.

Ces journées sont une invitation à découvrir le système de commercialisation original imaginé par les producteurs fermiers pour répondre aux attentes des consommateurs. Vous dégusterez également les produits fermiers, mais surtout, vous apprendrez à mieux connaître les producteurs sans qui ces points de vente n’existeraient pas.

Des animations, dégustations et rencontres ponctueront les mois d’octobre et novembre 2005. Separator line
Le réseau A.V.E.C. Rhône-Alpes (Agriculteurs en VEnte Collective directe) coordonne et assure la promotion de cet événement d’envergure régionale. Ne manquez pas la biennale « A la découverte des Saveurs de nos Fermes » !
Des journées de formations Separator line
Ces visites entre points de vente garantissent aux consommateurs le respect des engagements prioritaires pris par les points de vente.

Chaque point de vente visite annuellement un autre point de vente et vérifie à l'aide d'une grille d'audit le respect de la charte d'engagement.

L'intérêt de ces visites repose également sur les échanges qui gravitent autour de l'organisation interne, la gamme de produits, l'aménagement du point de vente...

Un audit de fonctionnement interne Separator line
AVEC Rhône Alpes propose à ses adhérents un service gratuit : l'audit de fonctionnement interne du point de vente.

Cet audit a pour objectifs :

- De porter un regard extérieur et neutre sur le fonctionnement interne du point de vente,
- D'identifier les difficultés rencontrées par le point de vente,
- De proposer des solutions et concevoir un plan d'actions.

Un appui à la communication auprès de la clientèle Separator line
L'association réalise, sous forme de prestations et pour le compte des points de vente adhérents, des outils de communication (cahier de transparence, trombinoscopes...) qui permettent aux consommateurs de mieux connaître le point de vente et de se familiariser avec son mode de fonctionnement particulier.

Demandez notre catalogue de porestations de services par mail ou par téléphone au : 04 74 23 00 91

Des actions de promotion commune Separator line
Outre cet appui à la communication dans les points de vente, le réseau organise des manifestations de promotion collective (Opération à la Découverte des Saveurs, portes ouvertes, week-end à thème.
Des rencontres entre producteurs et consommateurs Separator line
Depuis 1996, AVEC Rhône Alpes ouvre le dialogue avec les consommateurs, témoins et interlocuteurs privilégiés de l'activité vente collective.

Ces débats sont un moment d'écoute réciproque : les uns expriment leurs attentes, les autres leurs contraintes. La synthèse de ces rencontres permet aux producteurs du réseau de mieux guider leurs choix et en toute convivialité, de considérer les consommateurs comme de véritables partenaires.

Ces commissions de travail s'enrichissent de l'expérience de chacun et permettent de répondre au mieux aux besoins des points de vente par une implication volontaire des producteurs.

Les produits agricoles et l’agriculture en France

On cultive de tout dans l’arrière-pays, et avec succès : la qualité des sols, exploités depuis des siècles selon le tournus de l’assolement, développé déjà au Moyen-Age sous l’impulsion des moines bénédictins, garantissent aux plantations un terreau fertile où se développent avantageusement toutes sortes d’espèces de plantes. Des betteraves sucrières aux vergers, des vignes aux plantations de plantes oléagineuses telles une le tournesol et ses champs magnifiques, qui semblent vivant et peuplés d’adorateurs du soleil, en passant par les poireaux, les oignons, les graminées, les céréales ou encore, ne les oublions pas, elles risqueraient de s’en trouver vexées, les plantes fourragères, qui vont nourrir les élevages des meilleurs viandes.

On aime à circuler autour de ces immenses champs de céréales, où l’on peut croiser aussi bien des familles à vélo que des personnes âgées qui ont planté leur chevalet pour en saisir la lumière vive, ces hommes accompagnés d’un autre type de plante, une Paris escort de 6annonce, ou encore ces séminaristes venus chercher l’inspiration pour leur concours d’homélie. Vraiment, ce sont des sortes très diverses qui fleurissent autour des champs fertile s et des prés habités.

Le secret d’une agriculture aussi florissante ? Le système de subsides alloués aux paysans ? Que nenni ! La qualité de l’eau tombe du ciel sous forme de pluie ? Non, mon bon Monsieur ! Une main d’œuvre qualifiée ? Là, vous approchez ! Ce qui fait la réussite de l’agriculture française, c’est un savoir-faire transmis de génération en génération, et confronté pour le meilleur aux plus grandes découvertes techniques de ces dernières années, et enseignées dans les écoles d’agriculture. Ce qui fait le succès de la paysannerie française, c’est l’amour que depuis des temps immémoriaux on porte à la terre et à ses soifs : besoins en termes d’engrais, systèmes d’arrosages simples mais performants.

La paysannerie est noble ici. N’oublions pas que les agriculteurs sont les derniers à vivre au rythme du soleil, et qu’ils ont développé cette sagesse qui fait les bons professionnels, pour des produits qui le méritent, et qui le rendent bien. Il faut cependant nuancer ce tableau enthousiaste. En effet, le rude métier de la terre vient aussi avec son lot de difficultés, et il est notoire que les agriculteurs se plaignent des conditions difficiles dans lesquelles évolue le marché international. Dame ! C’est que l’agriculture espagnole, italienne, hollandaise et polonaise se portent bien, également, et les prix allant toujours baissant, c’est un défi ardu qui fait face aux éleveurs et producteurs de notre pays. Pourtant, si l’on prenait le temps d’y gouter, un pesticide méditerranéen vaut-il un produit breton ? J’en doute fortement !

Le prix est souvent gage de qualité, et les produits les moins chers sont aussi ceux qui ont été le moins aimés. Comment dès lors se fait-il que l’on recherche avec une telle âpreté à payer le moins cher possible dans les grandes surfaces ? Voilà un mystère de l’homme d’aujourd’hui, consommateur inculte et sans aucune espèce d’idée sur ce que fait comme différence des produits de qualité dans son assiette.